Le syndrome de la maman de Caillou

De nos jours, plusieurs parents aimeraient avoir des enfants parfaits, beaux, gentils, qui écoutent ce qu’on leur dit et font ce que leurs parents leur demandent. Des enfants comme on en voit dans les émissions de télé pour enfants, des enfants de fiction comme Caillou et sa petite soeur Mousseline. Par conséquent, ils adoptent une attitude comme celle des parents de Caillou et s’imaginent qu’ils ne font pas les choses comme il faut puisque leurs enfants ne ressemblent pas à Caillou! Des spécialistes ont baptisé ce phénomène « Syndrome de la maman de Caillou ». (Les mamans en sont plus souvent atteintes il semblerait. 😉 )

Dans ce blogue, je me baserai sur ma propre expérience de maman pour comparer enfants et parents de fiction et enfants et parents dans la réalité! Je n’ai aucune expertise autre que ma propre expérience, mais je pointerai avec humour et dérision chacun des travers que je remarquerai ! Ce blogue sera mon défouloir, j’espère qu’il vous aidera également à vous défouler! 🙂

Publicités
Catégories : Introduction | Poster un commentaire

La famille XL démystifiée

Par Catherine Lavoie

Avez-vous déjà remarqué à quel point certaines personnes se sentent le ‘’droit’’ d’aborder les femmes enceintes, ou encore, les gens qui sortent en public avec leurs enfants? Et si quelque chose sort de l’ordinaire, rien ne les empêche de passer des commentaires qu’on préférerait ne pas entendre…

 

J’avais souvent entendu des histoires de parents de 3 enfants et plus qui disaient avoir reçu plusieurs commentaires ou regards douteux lorsqu’ils se pointaient en public avec leur marmaille. Cela va des questions indiscrètes aux jugements aux regards exaspérés dans les restaurants. J’avais du mal à y croire puisque je viens moi-même d’une famille de 3 enfants et que pour moi, cela n’avait rien d’extraordinaire. Mais c’est enceinte de ma fille que j’ai eu un avant goût de ce à quoi s’exposent les parents de familles dites  »XL ».

 

 La conversation suivante a eu lieu dans la salle prénatale de l’hôpital, alors que je me soumettais à un NST avec mes deux enfants et ma bedaine (il va sans dire). Les questions sont réelles et ont été posées par une dame accompagnant sa fille enceinte. Les réponses, quant à elles, sont malheureusement fictives:

 

– Ce sont VOS enfants? (Non, je les ai engagés comme figurants!)

 

-Vous en attendez un autre? (Non, j’ai avalé un ballon de soccer et je vérifie s’il est vivant!)

 

-Sont tous à vous? (S’ils avaient été à quelqu’un d’autre, je les aurais laissés avec leur mère au lieu de les traîner à l’hôpital!)

 

-Tous du même papa? (Ça ne vous regarde pas, mais pourquoi les gens pensent que dès qu’on en a plus que deux on a automatiquement un nouveau papa dans le décor? Après deux contributions, le papa est plus bon et il faut le changer?)

 

-J’imagine que les autres sont à l’école? (Heu, quels autres? Tu trouves pas que j’en ai assez comme ça?)

 

-Ben je me disais, tant qu’à en avoir trois, vous aimez surement les grosses familles, alors je pensais que vous en aviez d’autres à l’école…

 

Puis, lorsque ma fille est finalement venue au monde, après deux garçons, j’ai eu droit à toute une panoplie de commentaires à l’effet que j’étais ‘’donc chanceuse’’ d’avoir une fille après deux fils. On dirait que, pour certaines personnes, il n’était tout simplement pas envisageable qu’on puisse désirer avoir trois enfants juste pour le plaisir d’avoir une grande famille. Il fallait que ce choix provienne de mon désir jusque là frustré d’avoir une petite poupée pour catiner! Voici les plus insignifiants, et les réponses qui, spontanément, me sont venues (et restées) en tête :

-Oh, vous vouliez le couple et ça n’a pas marché du premier coup? (Exactement. C’était ça ou habiller mon deuxième fils en fille pour assouvir mon désir d’acheter du rose. ).

-Vous vous êtes essayés JUSTE pour avoir une fille? (Non. Mon but, c’était de me rendre à sept fils pour que le septième ait un don de guérisseur et devienne docteur. Mon plan a échoué, damn.)

 

-OOOOHHHHH, une petite fille, elle est chanceuse, deux grands frères pour la protéger! (Ouais, et aussi pour lui tirer ses tresses, casser ses poupées, lui donner des complexes en la traitant de grosse, etc.)

-Vous devez trouver ça reposant, une fille, après deux garçons… (Venez passer deux heures avec ma fille, pour voir!!!)

 

Et, bien sûr, il se trouve toujours un imbécile pour demander :

-Oh… un petit accident avant la vasectomie? J’espère que le monsieur a compris et pris son rendez-vous, là! (Ça existe, des thérapies de reconstructions de l’estime de soi pour bébé qui ne s’insère pas dans le forfait ‘’deux adultes, deux enfants’’?)

 

Franchement, j’ai du mal à voir ce qu’il y a de si surprenant dans le fait de déroger de la cellule familiale traditionnelle Papa-Maman-Fiston-Fillette qui semble être l’idéal de plusieurs. La vérité, c’est que nous avons continué de faire des bébés tant que nous n’avons pas senti que notre famille était complète. Oui, je voulais avoir des enfants des deux sexes, mais lorsque nous avons fait le choix de poursuivre notre famille au-delà du deuxième enfant, c’est parce que nous voulions trois enfants, peu importe leur sexe. Et nous sommes très heureux avec notre choix.

Et pourtant, je n’ai que trois enfants! Je n’ose même pas imaginer ce que mes amies qui ont quatre, cinq et même huit (oui, huit!) enfants peuvent entendre…

Catégories : Non classé | Poster un commentaire

Dans un monde idéal…

Avez-vous déjà remarqué que les parents de Caillou ne travaillent pratiquement jamais? Pourtant, ils ont une grande maison avec un grand terrain et une auto à payer, ainsi que 2 enfants et 1 chat à faire vivre…

Dans la réalité, pour se permettre tout cela, ils devraient travailler 40 heures par semaine, être obligés de respecter un horaire et des échéances, gérer une carrière et une vie de famille tout à la fois et essayer dans tout cela de trouver du temps pour se reposer et avoir une vie sociale minimale! À moins qu’ils n’aient gagné à la loterie?! Si c’est le cas, cela n’a jamais été montré dans la série, et avouons-le, c’est hautement improbable! 😉

  • Si les parents de Caillou menaient une vie d’adulte réaliste, leurs enfants seraient beaucoup  moins faciles parce qu’eux-mêmes seraient pressés, stressés, occupés et fatigués! Finis les parents patients et créatifs en toutes circonstances! Bienvenue enfants qui réclament l’attention, désobéissent et tentent par tous les moyens de ramener tout à eux!
Catégories : Vie d'adulte | Poster un commentaire

Suggestion de lecture – Le syndrome de la maman de Caillou

http://www.sosnancy.com/le-syndrome-de-la-maman-de-caillou/

Je vous ai déjà parlé du syndrome de la maman de Caillou. Voici un article de Nancy Doyon, alias SOS Nancy, qui résume bien le phénomène tout en expliquant ce que devrait être une bonne mère!

Catégories : Introduction | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Propulsé par WordPress.com.